Exposition temporaire « Nature en métamorphose »

Exposition temporaire « Nature en métamorphose »

« Nature en métamorphose », une exposition réalisée par l'artiste éco-plasticienne Marie-Laure Bruneau

Nature en Métamorphose

Et si la Nature s'inspirait de l'Homme

 

Trouver l’équilibre, le lien entre deux mondes

Cette exposition aborde les questions de l’adaptation du vivant, du recyclage et de l'environnement. Son objectif est d'interroger sur la place que nous accordons à la nature et sur l'empreinte que nous y laissons.

Face aux enjeux environnementaux, les créations de Marie-Laure Bruneau interrogent la possibilité d'adaptation au monde contemporain, où prolifèrent les traces laissées par l'homme.

 

L'empreinte humaine sur la nature… 

Tout au long de l'histoire de la vie sur Terre, les plantes et les animaux ont développé une large gamme d'adaptations afin d'améliorer leur capacité à habiter les multiples et divers écosystèmes.

Cette adaptation du vivant qui a toujours inspiré l’homme pour développer son environnement et ses technologies, se nomme Biomimétisme.

Les installations et sculptures exposées par l’artiste, imaginent une sorte de Biomimétisme inversé, où la nature s’inspire de l’homme et se métamorphose en assimilant ses déchets abandonnés sur terre.

 

Les Métamorphoses

Les œuvres exposées présentent différents points de vue de cette nature métamorphosée qui pour survivre a intégré les déchets rejetés dans l'environnement.

 

Arbres, Forêts, Air

Les forêts et les arbres sont une ressource indispensable pour notre planète car ils abritent plus de la moitié de la biodiversité terrestre et sont aussi l'un des poumons de notre terre.

Les installations immersives « Forêt de Papiers » et « Air Forest » accueillent les visiteurs dans un passage entre deux mondes. Le monde que nous connaissons et le monde de l'après, celui où le « vivant-végétal » aura assimilé les traces que nous laissons derrière nous. 

 

Végétation et Urbanité

Les croisements et sélections naturelles ont accompagné le développement du vivant avec parfois, pour résultat, une hybridation étrange.

Dans une atmosphère surréaliste, les installations « Electro Landscape » et « Eclosion Factive » proposent la rencocntre entre une « urbanité-composite » et des « plantes-hybrides ».


www.mlb-art.com

 

 

Le portrait de l'artiste

Son parcours

 

Eco-plasticienne à la vision onirique et surréaliste, Marie-Laure Bruneau travaille sur le thème des plantes, de la métamorphose et de l'adaptation du vivant. Issue d'une formation d'art graphique, elle a tout d'abord exercé dans le monde du graphisme et dans le domaine de l'audiovisuel, tout en développant en parallèle ses recherches plastiques. Elle a exploré, au travers de ses expérimentations, tous types de matériaux et techniqes. Elle débute avec des techniques classiques comme la peinture à l'huile, les collages ou encore la vidéo puis oriente son travail vers l'exploration de la matière, des matériaux et des volumes hors normes, mis en scène au travers d'installations. Ses créations amènent le spectateur à pénétrer et à s'immerger totalement dans un univers afin de revisiter ses propres repères. 

 

« J’ai un profond respect et émerveillement pour le monde du vivant
de notre merveilleuse planète. J’aimerais
au travers de mon travail
participer à déclencher une prise de conscience sur sa vulnérabilité. »

 

Marie-Laure Bruneau

 

 

Sa démarche autour de l’Environnement

Sensible depuis toujours à la nature, Marie-Laure Bruneau crée, en collaboration avec la vidéaste Gabrielle Baud, en 2009, l'association « Art Eco » qui allie art, écologie et pédagogie. Ses oeuvres réalisées uniquement à partir de matériaux de récupération détournés, invitent à changer de point de vue et engager une réflexion, une prise de conscience, sur la place que les Hommes laissent à la nature. Sa démarche artistique imagine des univers décalés, poétiques, qui redonnent vie aux objets de consommation moderne, devenus obsolètes.

 

« La matière, le volume, l’espace, la lumière et le mouvement sont les éléments de base
que l’on retrouve dans le monde du vivant. Eléments que je tente de regrouper
le plus possible dans une mise en scène, une scénographie. »

Marie-Laure Bruneau

 

 

Une démarche autour de l’Environnement sous le prisme de la métamorphose et du mimétisme

Ses sculptures et installations interrogent notamment sur les conséquences de l'empreinte humaine sur la nature, l'individu et l'environnement urbain. Elles représentent une nature poussée à l'extrême, encerclée de déchets produits par l'Homme se métamorphosant pour survivre. Une métamorphose hors norme, un nouveau cycle d'évolution où des organismes composites, mi-organiques mi-rebuts, se sont installés au coeur des villes. Ces objets-plantes hybrides sont pour l'artiste tout autant le symbole de la manipulation du vivant par la science et la société, qu'un appel à questionner la conscience, notre conscience du vivant.

 

« La nature a toujours inspiré l’Homme dans l’étude des formes et des surfaces,
pour en extraire le savoir nécessaire
à une croissance infinie.

Qu’en serait-il si la nature s'inspirait de l'Homme ? »

Marie-Laure Bruneau

 

  

Oui

Facebook     Twitter     Inscritpion newsletter